• Milles ex causes.

     

                Est-ce qu'on écrit pas mieux quand on est vraiment malheureux ? délaissé? perdu ? et comment je suis moi ? en ce moment ? et depuis quand ? et ai-je évolué réellement ou...est-ce que les gens, puis les autres, et les proches, se rendent compte clairement, ou mal, ou pas, ou est-ce que c'est moi qui enjolive, ou déprécie, je n'ai jamais (presque) su m'évaluer de toute façon, sur quoi que ce soit. Peut-on vraiment changer ? d'habitudes, de manies, de consommation, de comportement, de ressenti, de réactions, d'envies ; d'idéaux. Peut-on vraiment s'habituer un jour ? et est-ce bien ? logique, préférable, ou déplorable ; est-ce de la faiblesse ou de l'ouverture, ou encore de l'opportunisme ?

                Je ne sais pas comment je me sens, comment je suis, si je suis éteinte ou pleine de vie, parfois je me dis...on s'habitue à des choses vis à vis desquelles on devrait peut être toujours : s'insurger, se plaindre, craindre, regretter, déplorer, pleurer...est ce que dans ce cas on abdique ? accepte avec maturité ? ou avec lassitude, par faiblesse ?

                Désolée, ces verbes veulent tous dire quelque chose pour moi, bien qu'ils puissent certainement résonner différemment en vous ; y a des moments comme ça, où je devrais éviter de ressasser, de me remémorer et de poser toujours des putains de questions à la con, sans fin, et surtout sans aucune espèce d'espoir de réponses arrêtées.

     

     


     

    Image : et pourquoi je mettrais pas une photo de courgettes en illustration, au contraire, c'est tout à fait approprié, na ! 


    PS : et pourquoi je ne peux pas lire, là, ce soir, sans qu'il me faille trouver un « prétexte », une « excuse », pourquoi je pourrais pas aller me coucher dans le jardin ?


  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Juin 2007 à 21:44
    .:.
    Manifestement, tu n'as pas le moral... Je ne sais pas vraiment quoi te dire, je ne te connais pas assez pour ça. J'ai aussi des passages à vide, quoiqu'ils sont tellement nombreux que c'est plutôt les "passages à plein" qui devraient être signalés, je me pose des questions, je reviens su le passé,... Peut-être que c'est parce que ce sont les vacances : on n'a pas vraiment de contrainte, on se retrouve seule avec soi, sans exposé ou partiel pour nous détourner de nos reflexions, de nos regrets, de nos souvenirs,...
    2
    Marie-No
    Dimanche 10 Juin 2007 à 21:46
    :
    oui, je pense que ce "manque d'objectif" n'aide effectivement pas... sinon, je pense que tu ne me connais pas si mal que ça, au bout du compte.
    3
    Dimanche 10 Juin 2007 à 21:57
    .:.
    En tant qu'anciennes accros aux anti-dépresseurs, on doit avoir des points (de déprime) en commun... (Je vais me coucher ce soir, parce que je n'ai presque pas réussi à dormir la nuit dernière, bonne nuit !)
    4
    Marie-No
    Dimanche 10 Juin 2007 à 21:58
    e
    oula! 22H, comme pdt les cours... o_O @ d'main!
    5
    Marie-No
    Dimanche 10 Juin 2007 à 22:11
    e
    en fait, je ne sais pas si je vais mal, ou bien, ou si je me suis tout bonnement habituée à ne pas aller...et que des fois ça me saute au yeux. (sinon, Miss-C, tu me demandais chez Céleste si j'avai eu une autre glasse gratuite, et bien non, pasqu'avec Marine, on a prit des chichi... et que cette année je suis grave nule à la Dance dance Réveolution, ^^, la machine où faut dancer et taper sur les flèches...)
    6
    Céleste
    Dimanche 10 Juin 2007 à 22:29
    Salut Jumelle de postage !
    Et bien je vois que ce dimanche a été tristounet pour tout le monde... Pour répondre a ta question Marie No, oui, je crois qu'on ecrit mieux quand on est malheurreux. Tout simplement parce que c'est dans cet état qu'on ose aller au fond des choses sans avoir peur de ce qu'on va y trouver. Et en ce sens, ça aide pour la suite. Parce que c'est quand on s'est regardé dans un miroir qu'on sait ce qu'il y a à changer. Mais sinon, je ne sais pas si on peut changer de comportement. Sans doute oui... Ou non, j'en sais rien en fait. Mais c'est dur de te dire un truc précis, car au fond je ne sais pas trés bien d'ou vient ton mal être occasionnel. C'est un spleen général ou bien il a une racine bien précise ? T'es pas obligée de répondre, je comprendrai si tu veux rester discrete. Et pour finir, je voudrais dire que l'image des courgettes est effectivement trés appropriée. ^^
    7
    Marie-No
    Dimanche 10 Juin 2007 à 22:32
    e
    n'est-ce pas l'essence du spleen que d'être diffus et de de sources troubles...si seulment je savais répondre précisément
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Céleste
    Lundi 11 Juin 2007 à 00:40
    ^^
    Oui, le spleen, c'est difus et inprécis... Faudrait que tu demandes de l'aide à Ricrado, il a de l'expérience en psycho (et ailleurs), je suis sure qu'il pourrait t'etre utile ! (Ceci est un message visant a te faire sourire)
    9
    Lundi 11 Juin 2007 à 07:26
    .:.
    Je n'avais pas fait gaffe à l'heure ! C'est juste parce que j'avais mal à la tête et que je ne me sentais pas super bien que je suis allé me coucher ! Le truc de danser avec des flèches, j'en avait fait un chez Shiori, mais je suis complètement nulle parce qu'il faut savoir coordonner ses mouvements et que ce n'est pas mon truc du tout ! Et puis oui, va demander des conseils à Ricrado... :)
    10
    Lundi 11 Juin 2007 à 09:03
    ?
    Pour les réponses, veuillez consulter la Marie-Notice. Bizatwa! M'ados
    11
    Lundi 11 Juin 2007 à 10:06
    ...
    L'âge me fait radoter... à moins que ce ne soit l'informatique? Je te laisse nettoyer mes bêtises!
    12
    Lundi 11 Juin 2007 à 13:47
    :-D
    hihi ^^, merci de ton passage M'ados!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :