• Dodo, Marie-No...


            Je m'excuse, enfin, je pris mon immense lectorat de m'excuser pour tous ces longs jours de silence, vous deviez être inquiet et triste, c'est sure...mais j'était fatiguée, et déterminée à taper tous mes cours...d'ailleurs quand je serais rentré chez moi (ouaaaaaaaaaaa « chez moi » ça voulais dire Poitiers, ouaaaaa !) et bien, t'être que si on me supplie, je « posterais » mon cours de « psycho du dev' » comme l'a dit Madame LAVAL (que je te fourgue mon bookin vite fait bien fait, que moi j'avais même pas fait le rapprochement patronymique !) (au passage, je te raconte une anecdote...(là, je cherche un adjectif...bon, ba si toi t'en trouve un)... donc, en Première, on a eu une prof de SVT qui se trouvait avoir le même nom que moi, ou moi le même nom qu'elle, bref...pour ne pas dévoiler mon identité secrète, ni la sienne, nous allons nous affubler de Madame de Mademoiselle TENURB pasque c'est comme ça, voilà... Et donc, le premier jour, en voyant mon nom, elle fait, « hooooooo, Marie-Noëlle TENURB, mais, nous sommes homonymes, hohoho... » (bouche en cul de chèvre (oui, poule) , tout ça) et donc, avec les filles, on a pas arrêté de rigoler avec ça...quand un jour, vers la fin, fin, fin de l'année, Rébecca a réagit comme suit : « haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa, mais c'est qu'elle s'appelle comme toi !!! » enfin voilà...je voulais en venir où avec ça moi...ui, au fait que j'avais tapé tous mes cours jusque là et que « la phycologie du développement », c'était intéressant, les petits oiseaux, tout ça, franchement ! aller demain, un peu de lecture pour vous, ça meublera tout ça !

            Je vais chercher ma petite liste de sujets « blogables »... pi si je vous êtes vraiment en manque de « prose », vous n'avez cas en lire un sujet par jour, ça fera un peut comme si je postait chaque jour, pi ça fait mois long d'un coût, je sais que c'est chiant...d'ailleurs si j'étais maligne, ba je les taperais tous là, et les enverrai « jours après jours » « ça se discute » (d'ailleurs ça existe plus ça ?! Jean-Luc, t'abuses, c'est pas pasque tu te mari avec la fille qui présente « Belle et Zen »... [si, si ! je l'ai lu dans le Match de ma mamie !)]...


            Alors, sur ma petite liste il y a (hoo un autre sujet vient de surgire, enfin, plutôt detomber : les pellicules ! (non, pas celle de mes vacances, celle-ci ne sont pas encore développées) et dites, y a que moi qui aime les choux-fleurs crus ?

            Premier sujet : les filles du cinéma...avec Doudou, vendredi, on est aller voir « Les Aristos » (c'était moyénou, moyénou, un peu comme « Palais Royal », quoi...). Et avant la séance, même si j'y suis déjà aller, au resto, puis chez moi, fallait que j'aille au toilettes... c'est là, enfermée dans ma « cabine » (où d'ailleurs la lumière ne marchait pas, mais comme je les connaît par cœur...) là donc, que je les ai écoutées... : « ouais, ba, tu sais y a déjà deux gars dans ma classe qui veulent sortir avec moi » « haaaaaaa nan !!!!! » « ouuuais, sauf que moi, j'veux pas ! » « ha ? » « ouais, et tu sais, y en a un qui ressemble au cousin de Guillaume, non pas celui là, l'autre, ouais le blond » « châtain clair, plutôt» « châtain claire, ouais si tu veux, j'sais plus... et ben lui, mais, croisé avec le pote de Steve, celui qu'avais le MP3 accroché là, tu vois, ouais, lui » « hooooo » « ouais, mais en moins beau quand »... enfin voilà, je me rappelle plus de la suite, mais ça m'a fait rire, enfermée ds mes chiottes sans lumière...d'ailleurs celle du train étaient très chouette, même si la personne d'avant moi...enfin ! pi y avait un con de militaire (désolée, hein, mais celui là, c'est vraiment ce qu'on se doit de nommer « un con de militaire »), qui quand on lui demande son nom pour l'amende (donc il connaissait le montant par cœur), montre son « badge », enfin le truc brodé sur son pectoraux droit... et qui « écoutait » de la musique de merde, mais de merde, dans ses oreillettes (je me demande d'ailleurs pourquoi il en avait...) ça ne va pas très bien avec la lecture et l'analyse d'un texte de Lévi-Strauss (non, pas celui des jeans') sur « les joies de l'inceste »...

            Sinon, hier, je suis allée à la chasse...et c'est vrai, j'avoue que, quand il se passe quelque chose, qu'après, un long temps d'attente, d'écoute, d'ennuie, dans la pluie, le froid, la solitude, touts ça, quand il se passe qqchose, que les hommes hurlent, que les chiens aboient...c'est très excitant !! même si ce jours là « on a rien vu » (expression consacrée). Le moment où l'on tire doit être...j'ai peur de dire délicieux, libérateur, exutoire...tout ça. Et puis, ce sont des gens charmants, à l'humour gras, certes, mais vraiment généreux, conviviaux, tout ce que j'apprécie chez les gens quoi...donc voilà, ce ne sont pas des meurtriers sanguinaires, même si ils tuent...mais c'est une lute, une stratégie, un art même, où rien n'est joué, où ce qui est facile est laissé de coté, pas tuer pour tuer, tirer pour tirer, pour ça on installe des ballons au fond d'un champs......j'ai vu Guillaume arriver à 2heure du matin chez moi, pasqu'ils avaientt blessé une bête, qu'ils n'arrivaient pas à la retrouver et qu'ils refusaient de la laisser souffrir et se traîner toute la nuit...


            Sinon, l'autre jour à Poitiers, j'ai mangé mon premier petit suisse à la fraise depuis longtemps...oui, pasque d'habitude, on achète les paquets où y en a deux à la framboise, et deux à l'abricot, moi, je les aime pas ceux là, pouaa, mais Guillaume les préfère...on est complémentaire dans le mangeage du petit suisse, c'est beau non ? non, bon...


            Et pi voilà, j'ai fi...ha, mais non, le sujet des pellicules (pas celles des photo, tout ça...) et ba, hier, avant de partir à la chasse, ma mère et Guillaume se sont aperçu que j'avais, moi, dans les cheveux, des trucs qui n'étaient pas, comme habituellement, des paillettes qui viennent toujours d'on ne sait où, mais, horreur, malheur, ô rage, ô désespoir, vous l'avez deviné « pellicules ennemies »... Il n'a pas comprit pourquoi ça me bouleversait tant...c'est futile oui, mais c'est que, mes cheveux, c'est la seule chose que j'aime chez moi, seul potentiel « outil de séduction », truc un minimum sensuel quoi... (même si j'aime bien mes seins aussi, mais bref), j'étais désemparée...c'est probablement cette salope d'eau calcaire de Poitiers qui fait ça...j'vais quand même pas me laver les cheveux à la Vichy Celestin (pi avec les bulle et le sel...)...remarque, ça nous reviendrai peut-être moins cher que le shampoing de pharmacie qui coûte tout de même, prés de 10 euros la bouteille... !



    Image : Des « cœurs de Marie », ce genre de fleurs à la structure si complexes me fascinent...



     


  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Septembre 2006 à 18:35
    :-)
    Il est trés sympa ce texte, j'aime bien le côté spontané, gros bordel plein de délires !
    2
    marie-no
    Lundi 25 Septembre 2006 à 20:14
    .
    merci :-) ça me fait plaisir que mon...comment appeler ça...oeuvre, travail, exutoire...soit apprécié par qq'1. j'aime bien ce que tu fait toi aussi!
    3
    Mardi 26 Septembre 2006 à 18:07
    ...
    Enfin des nouvelles je commençais à me poser des questions (s'est elle perdue dans Poitiers ? a-t-elle perdu l'usage de ses mains ? le blog est-il planté sur l'article du 15 septembre ?...). J'ai comme l'impression que ton identité secrète est découverte parce quand on lit le nom dans l'autre sens on obtient un nom assez répandu qui était celui de mon prof de SVT de 2nde et 1ère. Sinon, je n'ai le chou-fleur cru, mais cuit ça passe, par contre j'adore les brocolis. Pour la chasse , je n'aime pas trop ça. En fait, je comprend quand c'est pour manger, mais je ne supporte pas quand c'est pour le plaisir de tuer. Mais apparement les chasseurs avec qui tu étaient n'étaient pas des tueurs sanuinaires puisqu'ils ont recherché la bête bléssée. Pour les petits suisses, moi je n'aimais que ceux à la pêche et à l'abricot et un peu ceux à la banane alors mon père et ma soeur étaient toujours obligés de manger ceux à la fraise, à la framboise et aux autres parfums. Et pour les pellicules, teints toi les cheveux en blanc, ça se voit moins (c'était le bon conseil du jour !). Et pour finir, je trouve que les fleurs sont belles, c'est vrai qu'elles sont complexes, quand on regarde celles qui sont ouvertes et celle qui est fermée, on s'en rend bien compte. A bientôt !
    4
    marie-no
    Mardi 26 Septembre 2006 à 21:10
    .
    haaa mais, j'ss sure ke les gens ils avaient pas compri pr l'identité secrète, voilà, là jss grillée! C du joli! lol, et non, j'ss pas morte, j'étais mm entrain de pondre un autre article, mais là en fait G pris du retard ds mon "patage" de cours alors C foutu pr ce soir je pense...voilà! @ beintot néammoins
    5
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 07:10
    ...
    Moi aussi je suis déjà en retard dans mes cours ! Mais en fait, c'est parce que je ne travaille pas ! (je sais c'est pas bien)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :